Nom/prénom: Elodie Donatella
Statut: Séparée
Age: 26 ans
Secteur: J’ai passé mon master en étant maman solo et crée ma boite de communication/publicité.
Enfants: 1 enfant

Mon histoire: comment j’ai passé mon master en étant maman solo et crée ma boite de communication/publicité.

Je suis une mère célibataire de 27 ans, depuis un peu plus de 3 ans. Je suis tombée enceinte pendant mon BTS, juste avant la deuxième année. J’ai réussi à aller au bout, et à passer mes examens sans encombres. Une fois le BTS validé, j’ai fait le choix de poursuivre sur une Licence pro Communication en alternance, afin d’améliorer notre niveau de vie. C’est juste avant la rentrée que le père de mon fils a mis les voiles. Je me suis alors retrouvée face à une décision compliquée : continuer ? ou laisser tomber ? Je ne voulais pas faire partie des mamans solos en situation précaire pendant des années, alors j’ai choisi de poursuivre mes études, et une fois la licence en poche, j’ai embrayé sur un Master en étant maman solo, lui aussi en communication, et en alternance.

Je l’ai obtenu, et achevé en août 2017. Pendant la dernière année de ce Master, j’ai commencé à murir une idée d’entreprise avec un ami, qui est devenu mon associé. Nous avions envie de voler de nos propres ailes une fois nos études terminées. Travaillant tous les deux pour des sociétés assez importantes, nous avions également envie de travailler avec des plus petites structures, afin de privilégier l’humain. C’est comme ça que nous avons eu l’idée de créer une agence de communication à taille humaine, dédiée principalement aux petites entreprises (de l’indépendant à la PME). Pendant 1an, j’ai donc géré ma dernière année Master en étant maman solo, mon fils (qui a fait sa première rentrée en septembre) et la création de la société.

Ce qui m’a aidée à passer mon master en étant maman solo et à créer ma boite de communication/publicité.

Ma mère m’a énormément aidé et soutenu, en m’aidant notamment pour garder mon fils pendant mes années d’études. Nous avons pu enfin ouvrir en octobre 2017, après quelques remous administratifs. Et nous nous sommes engagés sur cette voie merveilleuse qu’est la création d’entreprise ! Maintenant, il s’agit de trouver des clients pour transformer notre jeune pousse en société prospère !

Les principales difficultés que j’ai rencontrées:

Principalement, les ressources financières en berne. J’ai été habituée à gagner peu, du fait de l’alternance. Mais une fois la société créée, les ressources ont encore diminué, étant donné que nous ne sommes pas salariés. Je jongle donc avec des dossiers d’aides financières divers et variés, l’aide de ma mère qui fait le plus possible pour nous soutenir également, et les budgets serrés. En attendant, je serre les dents en me répétant que ça va aller, et qu’il n’y a que du mieux à la sortie. Ce n’est qu’une question de temps, la création d’une entreprise et son lancement ne se réalisant pas par magie. Il y a des mois plus durs que d’autres, mais globalement je m’en sors.

Ce qui m’encourage à continuer: 

Mon fils. Et la liberté que nous pourrons avoir un jour. Pour le moment, il m’est particulièrement agréable de choisir mes horaires. Je peux ainsi m’adapter pour pouvoir l’amener et le récupérer à l’école. Pour moi, ça n’a pas de prix. Et je garde également espoir que prochainement, nous pourrons vivre plus aisément et ainsi avoir une situation financière stable. Je veux que mon fils soit fier de sa maman, et qu’il puisse ne pas rougir plus tard lorsqu’on lui demandera ce qu’elle fait comme travail (même s’il n’y a pas de sous-situation bien sûr hein !!).

Mon but : 

Avoir une vie heureuse, libre et épanouissante, où mon fils et moi nous serons à l’abri du besoin, en n’ayant pas besoin de compter chaque centime à la fin du mois (voir même au milieu !). Et bien sûr, que mon entreprise soit pérenne ! 😉

Mes conseils pour les autres mères célibataires qui souhaitent entreprendre la même chose que moi: 

Lancez-vous ! Oui l’aventure est rude, oui il y a des moments compliqués. Mais au final, ça vaut vraiment le coup. Avec mon associé, nous rencontrons toutes les semaines des gens extraordinaires qui nous transmettent leur passion et leur envie de bien faire. Vous pouvez ainsi bâtir la carrière que vous voulez vraiment, et au bout du chemin, le bonheur attend !
Site web: ici 


Leave a Reply