K d’urgences est une association d’aide aux mères célibataires (et plus largement aux familles monoparentales). Elle a vu le jour il y a sept ans, en avril 2010. A l’origine de la création de cette fondation, la dynamique Christine Kelly, une écrivain et ancienne journaliste française (LCI).

L’objectif de cette fondation sous l’égide de la Fondation de France est d’aider des familles, grâce à de judicieux partenariats avec des entreprises. Un beau combat mené en travaillant main dans la main avec d’autres associations et avec des personnalités politiques.

Le cheval de bataille de K d’urgences : la lutte contre la précarité et contre l’insécurité sociale. Pour cela, la Fondation travaille activement avec ses partenaires sur les thématiques du retour à l’emploi et de l’aide à la garde d’enfants. Mais K d’urgences offre également des loisirs aux familles monoparentales qui ont un budget serré. Cela peut prendre la forme de voyages, de billets de spectacles ou encore de tickets d’entrées pour des parcs d’attraction.

Un speed-dating dédié aux familles monoparentales a également été organisé récemment. Lors de cet événement, des mamans solos ont pu s’entretenir gratuitement avec des huissiers de justice sur des sujets tels que le recouvrement des pensions alimentaires impayées.

Depuis 7 ans, ce sont plus de 9 000 personnes ont été aidées par la Fondation K d’urgences.

K d’urgences: la journée K au jardin d’acclimatation (Paris).

Pour celles qui ont la chance de vivre en région parisienne: ce mercredi 24 mai 2017, l’association K d’urgences convie les papas et mamans solos à une journée »K » au jardin d’acclimatation. A cette occasion, l’accès du jardin sera gratuit ainsi que certaines attractions pour vos enfants. Vous pourrez également bénéficier de conseils de professionnels sur tous les sujets qui préoccupent les mamans solos. Comme par exemple l’emploi, la Caisse d’Allocations Familiales, l’alimentation …

Attention, il est indispensable de s’inscrire auprès de K d’urgences pour participer à cette journée. Et ce, avant le 21 mai 2017.

Voici également un lien vers le site Internet de la Fondation K d’urgences.

 



One Response

  1. Anne at |

    Bonjour,

    J’ai découvert votre association récemment.
    Je me permet de vous écrire car j’ai perdu en date du 4 décembre 2017 mon petit ange Gabriel suite aux blessures que lui a infligées sa nounou.
    Le procès n’aura pas lieu avant l’année prochaine. Quoi qu’il en soit ce procès ne me ramènera jamais mon bébé.
    Mais voilà je suis une maman qui s’occupait seule de son enfant, le papa étant plus préoccupé par ses soirées arrosées. Quant aux grands parents paternelles ils me ferait vivre un enfer.
    Depuis cette tragédie ils ne cessent leur acharnement. Mais la chose la plus grave qu’il m’ont fait subir et de m’enlever le droit au recueillement. En effet le grand père a saisi le tribunal pour que mon bébé soit inhumé dans le commune. Ils ont obtenus gain de cause.
    Mon fils ne repose pas en paix. Sa sépulture fait les frais de dégradations constante du grand père paternel. Quant au papa il ne s’y rend même pas.
    Aujourd’hui étant à 800 km de mon bébé je suis épuisé émotionnellement, physiquement et financièrement de ses allers et retour. Mais je n abandonnerai pas, jamais je ne cesserai de me battre pour que mon fils repose en paix à mes côtés et qu’il cesse d’être prit en otage par cette famille.
    J’effectue de nombreuses démarches dans ce sens ou je me confronte à des murs. Ma voix n’est pas entendu. Seule la justice pourra maider me repond t on. Des mois que j attend et des mois ou je m affaiblit de jours en jours de cette insoutenable patience.
    J’ai besoin de soutien et de conseils.
    Je vous remercie d’avance d avoir prit le temps de me lire
    Cordialement
    Une maman effondrée devant tant d injustice

    Reply

Leave a Reply