Les mères célibataires qui travaillent n’ont pas accès à l’ensemble des aides gouvernementales pour les mères isolées. Pourtant elles doivent assumer des frais de garde pour leurs enfants, plus de frais de transports et souvent les repas de midi pris à l’extérieur. Mais si vous êtes une de ces mères célibataires qui travaillent mais que vous ne gagnez pas assez d’argent pour assumer l’ensemble de vos factures ou que vous avez des charges trop importantes par rapport à vos revenus, vous pouvez bénéficier tout de même d’aides pour les mères célibataires qui travaillent.

En étant une mère célibataire qui travaille,  votre situation peut aussi vous permettre des jours d’absence supplémentaires en cas de maladie de l’un de vos enfants. Pour cela nous vous recommandons d’éplucher votre convention collective (vous trouverez la convention collective dont vous dépendez dans votre contrat de travail). Si vous êtes fonctionnaire par exemple, vous aurez droit en tant que mère célibataire à 12 jours d’absence si vos enfants sont malades et ont besoin de vous à la maison.

Même si du fait que vous travaillez, vous ne bénéficierez pas des prestations à taux pleins, en fonction de vos revenus vous pourrez peut-être prétendre:

Aux allocations logement pour vous aider à payer votre loyer ou pour vous aider à rembourser votre crédit immobilier (CAF)
Aux allocations familiales si vous avez au minimum deux enfants (CAF)
Mais aussi aux aides pour faire garder vos enfants (CAF)
Au recouvrement des pensions alimentaires si votre ex ne vous paie pas ou plus la pension alimentaire (CAF)
Au RSA complémentaire si vos revenus sont vraiment faibles (CAF)
A la prime pour l’emploi (Impôts)

 Si vos revenus ont changé depuis votre divorce ou votre séparation,

Vous avez interêt à déposer une requête devant le tribunal pour faire réviser le montant de la pension alimentaire. Pour cela, vous devez détenir les preuves que vos revenus ne vous suffisent plus à assumer vos charges. Gardez les justificatifs de vos revenus et de vos dépenses, vous devrez les présenter au juge. De toutes les manières, il est plus prudent de disposer de ces justificatifs à tout moment pour ne pas être prise au dépourvu si votre ex veut de son côté faire réviser la pension alimentaire à la baisse et saisir un juge pour cela.

 Si vous êtes dans une situation particulière comme en situation de handicap.

Vous avez droit à des aides supplémentaires. Pour cela prenez rendez-vous avec un conseiller à la sécurité sociale et à votre Caisse d’allocations familiales.

Si vous êtes étouffée par les crédits. 

Avez-vous pensé au rachat de crédits? Sachez aussi que chaque dette à un délai de prescription. C’est important à savoir pour manager le remboursement de vos dettes.

Si vous êtes dans des difficultés passagères.

N’attendez surtout pas que votre situation empire avant de demander de l’aide. Une assistante sociale du conseil général (CCAS) saura vous orienter vers des secours et aides financières d’urgence. Pensez à emmener vos relevés bancaires et factures impayées à votre rendez-vous. Vous avez le droit de demander un acompte sur salaire que votre employeur n’a pas le droit de vous refuser. Cet acompte doit correspondre à une période ou vous avez travaillé mais qui ne vos a pas encore été payée. Par exemple si vous êtes payée tous les 1ers du mois, vous pouvez demander un acompte le 15 sur les 14 jours ou vous avez travaillé. Faites votre demande de préférence par courrier RAR. Sachez que vous n’avez pas besoin de justifier de la raison pour laquelle vous demandez un acompte sur salaire.
Il est vrai qu’être une de ces mères célibataires qui travaillent réduit de manière considérable les aides gouvernementales que vous pouvez recevoir. Mais vous avez toujours la possibilité de négocier une augmentation de salaire. De trouver un emploi mieux rémunéré ou de demander une avance ou acompte sur salaire.

 



One Response

  1. Lyne barriault at |

    J’aimerais une acompte sur salaire je n’y arrive je suis une d’un garçon de 15 ans et je gagne 550 net au 2 semaines

    Reply

Leave a Reply