Vous m’avez peut-être croisé dans le parc seul avec mes enfants. Peut-être vous êtes vous demandé qui était ce papa toujours là à la sortie de l’école.  Vous avez peut-être pensé que j’étais au chômage, que j’étais rentier ou que je me laissais entretenir par ma femme qui elle travaillait davantage que moi. Que vous m’ayez regardé avec suspicion, avec intérêt ou avec bienveillance; vous vous êtes probablement demandé qui était ce papa solo. Et qu’est ce que j’avais du faire de bien terrible pour avoir la garde pleine de mes enfants. Souvent, vous avez aussi pensé que j’étais veuf.

La réalité est toute autre. Je suis un papa solo depuis 20 ans, une éternité maintenant. Mes enfants ont désormais 23 et 24 ans. Je suis toujours père célibataire et mon plus jeune vit toujours à la maison.

Tout à commencé par une histoire d’Amour.

J’approchais la trentaine quand j’ai rencontré Anne. Annette comme je la surnommais affectueusement. Nous vivions à Londres tous les deux. Elle travaillait dans une grande compagnie. J’étais un entrepreneur ambitieux. Nous sommes tombés amoureux immédiatement, quand nous nous sommes rencontrés par le biais de nos professions.

Nous sommes rentrés en France pour nous marier devant nos familles. 4 ans après elle est tombée enceinte une première fois. Puis dans la foulée, nous avons mis en route le second. Entre temps, j’ai aussi professionnellement progressé. Je suis devenu le jeune entrepreneur qui monte. J’avais 36 ans et le physique d’un jeune premier. Je plaisais beaucoup aux femmes mais je n’ai jamais été infidèle à Annette. Mon coeur et mon esprit était occupés par ma famille. J’étais moins présent à la maison. Des fois je demandais à Annette si elle était gênée par mon manque de présence auprès d’elle. Et je l’invitais à me rejoindre sur mon lieu de travail ou lors de mes déplacements. Elle me répondait par la négative. Et elle n’est jamais venue avec moi.

Un full stop soudain.

Un jour Annette m’annonce par téléphone qu’elle souhaite mettre un terme à notre histoire. Elle part de la maison. Je rentre de toute urgence chez moi à 3 heures de l’après-midi en m’attendant à retrouver la maison vide. Cela ne fait qu’une heure que je suis papa solo. Et elle me manque déjà. Mes enfants me manquent déjà. Les larmes coulent sur mes joues. Je m’effondre dans le taxi qui me ramène chez moi. Je rentre sans frapper, avec ma clé.

Rien n’a bougé ou presque. Seules quelques affaires d’Annette ont disparues. Je me demande comment Annette va habiller les enfants et pourquoi leurs jouets sont tous encore dans la maison. Ainsi que la totalité de leurs affaires de toilette. Le temps de faire un rapide inventaire de ce qui n’est plus dans la maison (pas grand chose), la nourrice des enfants arrive avec eux. Je ne comprend plus rien et Annette est injoignable.

La soirée qui suit est horrible. Je prépare à contre coeur quelques affaires pour les enfants que je met dans une valise. Je m’attend à ce qu’elle vienne chercher les enfants, nos enfants. Pour les emmener je ne sais où. Et je ne sais quoi leur répondre quand ils me demandent ou est leur maman. Et surtout quand est-ce qu’elle reviendra. J’espère qu’elle a été en proie à un moment de folie. Qu’elle va rentrer. Je me raccroche à cette idée. Après tout, puisque les affaires des enfants sont toujours là…  Nous dinons tous les trois. Puis les enfants s’endorment en jouant sur le tapis du salon, en attendant leur mère. Je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit, ni des nuits suivantes d’ailleurs.

Le début de la vie de papa solo.

Le lendemain, toujours aucune nouvelle d’Annette. Je commence à m’inquiéter sérieusement. J’appelle notre entourage, personne ne sait rien. En réalité je n’aurais aucunes nouvelles d’elle pendant les 6 mois suivants. Et les enfants non plus. Je leur raconte que leur maman est en voyage professionnel. Un voyage imprévu, dont on ne connait pas la date de fin. Ils en sont malheureux et l’attendent. Et moi je suis sous anti-dépresseurs. Ils ne savent pas qu’en réalité leur mère ne s’est plus présentée à son travail depuis le jour ou elle nous a quittés.

Un jour,  j’ai reçu une demande de divorce par courrier. J’ai alors hâte de la revoir même si c’est au tribunal. Depuis le jour ou elle est partie, je ne vis plus. Je ne vois plus mes amis, je lui suis bêtement fidèle. Je m’occupe des enfants du mieux que je  le peux.

J’apprendrais plus tard qu’elle est partie pour quelqu’un d’autre. Un homme dont je ne sais que peu de choses. Sauf qu’il ne veut pas d’enfants, qu’il ne les aime pas. Ils vivent comme des ados dans une étrange communauté. Elle ne voit plus personne de son entourage. Ils vivent en réalité au sein d’une secte.

Au tribunal elle m’est complètement indifférente. Elle refuse de me parler. Elle me laisse les enfants, ne demande aucun droit de visite. Les enfants l’auront revue que de manière très épisodique. En moyenne une fois tous les 15 mois. Elle oublie leurs anniversaires et les fêtes de Noël. Que de toutes les manières elle ne fête plus et ne souhaite plus aux enfants.

Papa solo à temps plein.

Depuis je suis papa solo à temps plein. J’ai eu longtemps un emploi du temps de Ministre malgré le fait que j’ai du renoncer à beaucoup de choses professionnellement. Je suis à présent salarié, je n’ai pas de femme qui m’attend à la maison (même si j’ai bien sûr vécu quelques idylles) et j’ai été représentant des parents d’élèves pendant toute la scolarité de mes fils.

J’ai la plus grande des sympathies et des admirations pour les mères célibataires dont je me sens si proche. Quand j’ai découvert ce merveilleux site, j’ai immédiatement voulu témoigner et je vous remercie d’avoir bien voulu me publier. J’espère que vous serez aussi émues par mon parcours que je le suis par les vôtres.

Si un jour Annette me lit, qu’elle sache que des décennies après, la blessure ne s’est pas refermée. Je ne ressent plus de colère envers Annette. Je rêve du jour ou elle reviendra à elle. Même si les enfants se sont construits désormais et que je suis sur la fin de mon mandat de papa solo. Peut-être même que dans quelques années je deviendrais un papi solo …



2 Responses

  1. Teter at |

    Ouaaaaouh monsieur ! Beaucoup de respect, je suis émue aux larmes!

    Reply
  2. Christelle at |

    Bonjour, j’ai lu des témoignages mais celui-ci est particulièrement touchant. j’espère qu’un jour tout de même vous arriverez à refaire confiance et vous accorder plus qu’une idylle ! en tous cas un super papa !

    Reply

Leave a Reply