Je sais bien que d’ordinaire ce sont les femmes qui témoignent sur votre site. Mais pour notre troisième anniversaire de mariage, je me demandais si vous voudriez bien publier mon témoignage. Qui est aussi une déclaration d’amour pour Charlène. Je voudrais en expliquant comment je suis tombé amoureux d’une mère célibataire. Et rassurer les autres hommes qui seraient eux aussi dans cette situation. Dire aux mères célibataires à quel point je les admire et à Charlène a quel point je l’aime. Elle est toute ma vie aujourd’hui et ce qui m’est arrivé de meilleur.

Comment je suis tombé amoureux d’une mère célibataire.

Avant de rencontrer Charlène je vivais dans une famille soudée ou personne n’avait divorcé. Personne n’a eu d’enfants hors-mariages. Et si des personnes divorçaient dans la famille éloignée, c’était sur le tard, après 40 ans. Alors je ne pensais pas à 25 ans qu’il aurais pu m’arriver de tomber amoureux d’une mère célibataire. Ce n’est pas que je les méprisais, c’est qu’elles ne faisaient tout simplement pas partie de ma vie. Quand j’étais jeune je pensais faire la fête. Et je pensais aussi qu’un jour viendrait ou j’allais finir par rencontrer une femme sans enfants. Et puis j’ai rencontré Charlène par le biais d’amis en commun, lors d’un apéro d’été. J’avais 25 ans.

Charlène était très belle et très intelligente. Très différente des filles que j’avais rencontrées avant. Elle me prenait un peu de haut au début et je la pensais innaccessible. Il faut dire que Charlène n’était pas une femme très fidèle en amitié. Elle changeait souvent de groupes d’amis. Charlène était très indépendante et dégourdie puisque moi je venais seulement de quitter mes parents alors qu’elle élevait son fils seule depuis déja 5 ans. Elle me faisait penser à la fille la plus populaire du lycée. Une belle fille avec toute une cour de prétendants qu’elle remarquait à peine. On devinait qu’elle se sentait seule. Et qu’elle manquait de confiance en elle.

Je n’ai pas été bien malin sur la première phrase que nous avons échangé. Je lui ai dit que je ne voulais pas avoir d’enfant jeune à cause des études. Elle m’a regardé glacée en me faisant remarquer qu’elle avait fait plus d’études que moi. J’ai mis des semaines à lui faire oublier ces mots malheureux. J’étais sous le charme. J’ai même eu un accident de voiture parce-que je pensais à elle en conduisant.

Tombé amoureux d’une mère célibataire: notre histoire semblait foutue d’avance.

Je me suis un peu renseigné à son sujet. J’ai appris qu’elle venait de rompre après une longue relation, avec un homme plus âgé. Et que désormais elle recherchait un homme qui avait déja des enfants lui aussi. Ou un homme qui travaillait dans le même domaine qu’elle. Et elle cotoyait beaucoup d’hommes séduisants de part son activité professionnelle.

J’avais un peu taté le terrain auprès de mes proches. Mes amis pensaient pour la plupart que c’était formidable d’être tombé amoureux d’une mère célibataire. Un peu comme si c’était l’ultime expérience qu’aucun d’entre nous n’avait jamais fait. Et puis parce que Charlène était très belle et que tout le monde l’aimait beaucoup. Par contre pour ma famille c’était une autre histoire. Ils ne la connaissaient pas qu’ils la jugeaient déja. Je savais qu’elle serait observée à la loupe. Et que ma famille mettrait du temps avant de lui reconnaitre des qualités.

Et puis moi j’ai déménagé à l’autre bout de la France (à Paris) pour des raisons professionnelles. J’ai un peu moins pensé à elle alors que je devais organiser ma vie de manière nouvelle.

Et puis un jour, deux mois plus tard, j’ai reçu un appel de Charlène. 

Ce qui était drôle c’est que je venais de consulter son facebook, après une rupture d’une petite aventure que j’ai eue en arrivant à Paris. Pour son travail, elle devait venir dans la capitale pendant deux jours. Son enfant serait gardé par une amie à elle pendant ce temps. Elle voulait en profiter pour rester le week-end à Paris et faire venir son fils le vendredi soir. Je leur ai proposé de venir à la maison plutôt qu’à l’hôtel. Et sur ma lancée, je lui ai proposé d’organiser le week-end. Elle a accepté un peu méfiante.

Dans quoi je m’étais embarqué? Je ne m’y connaissais rien en enfants. Je n’avais pas la moindre idée de comment m’y prendre avec eux. Ni avec une maman. Alors j’ai eu une idée un peu puérile certes mais lumineuse: j’ai demandé de l’aide à ma mère. Ma mère m’a aidé car elle a compris à quel point Charlène était importante pour moi. Elle m’a donné des conseils.

J’ai reservé des billets pour Disneyland le dimanche et j’avais prévu de visiter la ville avec le petit loup le samedi. J’ai rempli mes placards de toutes les marques de biscuits pour enfants que j’ai pu trouver. Et j’ai aussi acheté aussi du Nesquick et du Ketchup, du jus d’orange, sans la moindre idée de comment les servir … Au supermarché je voyais bien que les gens me regardaient comme un papa. Je me souviens que ça m’a rendu fier. Mon père lui m’a appellé en essayant de me dissuader de la faire venir. Mais il n’en était pas question pour moi.

Je me souviens aussi que j’avais sans cesse peur qu’elle annule. Auquel cas je me serais vraiment senti bête.

Charlène est arrivée et j’ai eu la confirmation du fait que j’étais tombé amoureux d’elle.

Je suis allé la chercher à son arrivée à la gare. Son train avait du retard et elle était inquiète de ne pas arriver à l’heure à sa première réunion. Je lui ai proposé de la libérer de ses bagages qu’elle viendrait chercher chez moi le soir même. Je n’ai jamais été aussi heureux d’un retard de train !

Le soir, elle est venue chercher ses affaires comme prévu et je lui ai proposé d’aller diner au restaurant. Nous avons parlé de nos vies amoureuses, de nos projets d’avenir. Je lui ai demandé si elle voulait encore avoir des enfants. Elle m’a répondu qu’elle n’en savait rien car pour elle c’était un projet qui se discutait à deux. Puis elle a filé à son hôtel en taxi. Nous avions prévu de nous revoir le lendemain soir chez moi. J’avais pretexté vouloir lui prêter un bel appareil photo. Elle ne montrait aucun signe d’intêret pour moi. Du moins pas plus que de l’amitié. Par contre, la passion s’emparait de moi pour elle une nouvelle fois ! J’étais à la fois excité et inquiet d’être tombé amoureux d’une mère célibataire. J’appelais beaucoup mes amis pour leur en parler.

Le lendemain: notre première nuit d’amour.

Le lendemain soir elle est venue comme prévu. Nous avons commencé a discuter et sur une grande inspiration je l’ai embrassée et nous avons fini la nuit ensemble. J’ai passé la journée du lendemain à me demander si j’allais déménager et rentrer dans sa ville. On devait se retrouver le soir même mais elle a annulé car elle avait une soirée professionnelle. J’ai été pris de doutes. Et si elle ne voulait que s’amuser? Nous avons tout de même ensuite passé un super week-end avec son fils qui ne savait rien de notre histoire. Je me suis très bien entendu avec lui. C’était un petit garçon mignon, gentil et bien élevé. J’ai eu un nouveau coup de coeur, pour le fils cette fois. Je lui ai offert une peluche Disney et je lui ai fait promettre de demander à sa maman de revenir me voir très vite.

Comment on en est arrivés au mariage.

Tomber amoureux d’une mère célibataire est une chose. L’épouser en est une autre. On est passés par tellement de choses mais je vais vous parler des moments importants:

  • Le premier a été deux mois après notre rencontre: je lui ai demandé de venir s’installer chez moi. Elle a accepté mais 6 mois après (rentrée scolaire et précautions obligent).
  • Au début elle a eu un peu le mal de la ville. Elle ne trouvait pas d’emploi. Je l’ai aidée dans ses démarches et elle a fini par en trouver un. C’était très important pour elle.
  • Première crise 6 mois après. Je doute. Plusieurs personnes de ma famille me disent que je fais une bétise. S’en suivent des disputes, elle veut partir. Je la retiens et je réalise que notre histoire est bien plus qu’une simple histoire d’amour. Je la demande en mariage.
  • On se pacse en attendant le mariage.
  • Je change de travail, on déménage. Nous sommes très pris et le mariage n’est plus d’actualité.
  • On se marie finalement un peu à l’arrache mais en grande pompes (si, si c’est possible).
  • Notre fille nait.

Charlène est une femme et une mère remarquable et je considère son enfant comme le notre. Nous avons donc pour le moment deux enfants. J’aimerais que nous agrandissions notre famille encore (Charlène, quand tu me liras…).

Mes conseils si vous aussi vous tombez amoureux d’une mère célibataire: 

  • N’interprétez pas tout ses faits et gestes et soyez aussi naturel que possible. il est possible qu’une mère célibataire ait mis sa vie amoureuse de côté. Ou qu’elle ait des priorités qui vous échappent au début de votre relation. Ne lui mettez pas la pression. C’est inutile et contre-productif.
  • Ecoutez-la parler et vous ferez une véritable différence dans sa vie. Charlène est bavarde, parce qu’elle a vécu des années seule, sans pouvoir parler à un adulte à la maison. Des années après elle parle toujours beaucoup de tout et de rien. Et je sais qu’elle est vraiment heureuse d’avoir une oreille attentive à la maison.
  • Rencontrez l’enfant. Si l’enfant et vous vous appréciez mutuellement cela se passera mieux c’est certain. Rappellez-vous que le plus gros risque pour votre relation serait que l’enfant ne vous aime pas.
  • Ne soyez pas jaloux de l’enfant. Je l’ai été un peu au début, je l’avoue. Mais cet enfant à certainement plus à vous apporter qu’à vous prendre.
  • Ne jugez pas l’éducation qu’il a reçue jusqu’ici pour jouer « les indispensables ». Ou pour montrer à la mère oh combien elle a eu de la chance de vous rencontrer. Vous allez ainsi vous disputer avec la mère et avec l’enfant.
  • Ne vous reposez pas sur elle. Il est probable que la mère célibataire dont vous êtes tombé amoureux sache faire beaucoup plus de choses que beaucoup de jeunes femmes sans enfants de son âge. Par exemple, elle sait probablement tenir une maison, cuisiner, se débrouiller devant les difficultés. N’oubliez pas que vous devez être un soutien pour elle. Pas un autre enfant à charge !


2 Responses

  1. Béacmoi at |

    Superbe témoignage, c est émouvant de lire à quel point vous l avez comprise ! 😉 Tous mes vœux à vous

    Reply
  2. Emarielle at |

    Wow ce témoignage m’a mis les larmes aux yeux. C’est plein d’espoir. Magnifique histoire. Vous souhaitant beaucoup de bonheur et une vie pleine d’amour et de partage. Bravo.

    Reply

Leave a Reply