Nom/prénom: Isabelle Nondier.
Mon âge: 57 ans.
Domaine d’activité: je suis devenue coach pour mamans solos.
Statut: Divorcée.
Enfants: 2 de 27 et 23 ans.

Mon histoire, comment je suis devenue coach pour mamans solos :

J’ai divorcé il y a 15 ans, mon fils avait 9 ans etma fille 12 ans, après 3 années d’enfer, et 9 de non-sens pour une vie de couple, voir plus. Suivies d’un certain nombre d’années de galères. Galères financières, galères avec les enfants, enfer avec l’ex. Puis la vie s’est apaisée. Aujourd’hui, j’ai d’excellentes relations avec mes enfants devenus grands. Je suis fière d’eux, de ce qu’ils sont, des voies qu’ils se construisent. Ils savent qu’ils peuvent compter sur moi. Et je peux le dire, je suis fière de moi, d’avoir réussi à les aider à devenir de tels adultes.
Tout de suite après le départ de mon ex, je suis tombée par hasard sur un groupe de mamans solos. J’y ai rencontré des femmes extraordinaires qui toutes remontaient la pente avec leurs doutes, leurs peurs, mais leur courage, leur volonté pour y arriver, pour les enfants, puis pour soi. On y déposait nos peines, nos souffrances, et on y partageait nos joies, les délires, les engueulades, les fous rires. On s’est même rencontrées les parisiennes, pour un piquenique, les we center park. (ndlr: nous avons nous aussi crée récemment le groupe facebook de la page mère-célibataire, rejoignez-nous ici !).
De ce forum, on n’est sort pas indemne, quelque chose de fort, de tendre, de bienveillant reste là au fond de soi. J’ai encore quelques contacts de cette période. Des femmes extra. J’ai été vite dans le questionnement puis dans l’aide : comment faire pour aider ces femmes à surmonter un divorce, à les aider parler à leurs enfants, à se reconstruire, à transformer cette rupture en force dans sa vie, à travers ce forum ? Qu’est ce que j’ai vécu moi qui m’a permis de sortir la tête de l’eau et qui pourraient les aider?

Comment je suis devenue coach pour mamans solos: les formations.

J’ai été ensuite dans une association SOS Les Mamans qui aidaient des mamans dans des situations de grande détresse. Et c’est là que j’ai pris conscience de la nécessité de se former. Aider ne s’improvise pas.
Alors j’ai fait les formations du Collectif féministe Contre le Viol, pour accueillir les femmes après des violences. Excellente formation. Puis pour aller plus loin, j’ai commencé à faire des études de Psychologie à Paris 8, c’était sur internet. J’ai un DEUG de Psycho.Là, j’ai rencontré plein de personnes virtuelles qui sont devenues réalité pour beaucoup. Et je n’ai pas dit mon dernier mot pour réussir la L3. Puis j’ai découvert le coaching, l’hypnose, la programmation Neuro Linguistique. Je me suis formée. La formation de coache en particulier, c’est une remise en cause de soi, une remise en cause des relations qu’on a avec les autres, une nouvelle version de sa vie, bref un travail énorme, on en ressort différente. Je suis Hypno-coache, praticienne de la Relation d’Aide depuis 1 an.

Les principales difficultés que j’ai rencontrées:

J’ai toujours un travail « alimentaire » que j’aime et je n’ai pas les moyens de me mettre entre parenthèse pour commencer une activité de coach pour mamans solos à plein temps. Alors je le fais en plus de mon travail. Mais quand même, ce qui me manque, c’est de prendre le temps pour chercher des clientes, de finir mon site, de prendre contact. etc…

Ce qui m’encourage à continuer: 

Ceci dit, je fais un travail de coach plutôt en bénévole, dans diverses associations, comme le Planning Familial, une association de quartiers qui travaille sur la parentalité. J’accompagne surtout des mères célibataires qui se débattent pour essayer de vivre. Je fais également des ateliers de développement personnel dans une association de gens divorcés ou veufs. C’est ceci qui m’encourage à continuer, le besoin que je ressens des femmes d’être accompagnée pour dépasser la crise du divorce. Et le fait que je continue à me former, par le e-learning, je viens de valider deux MOOC sur les violences faites aux femmes et les addictions, par des formations comme celle que j’apprécie tout particulièrement en ce moment l’hypnologie de l’école de l’Arche. Cela me permet d’être en contact avec des gens qui partagent ma passion. Et ça c’est fondamental.

Mon but:

Mon but est de faire de l’accompagnement pour des mamans solos. Pour les aider à « rebondir et à oser être soi ». (le titre de mon site) J’aime découvrir, chez ces femmes, cette force, ce courage, cette volonté de pousser juste un peu plus loin leur zone de confort pour se faire une vie qu’elles n’osaient plus rêver. Et les accompagner à faire ce pas.

Mes conseils pour les autres mères célibataires qui souhaitent entreprendre la même chose que moi: 

Croire en soi. Foncer. S’entourer de gens qui sont bienveillants par rapport à notre projet, qui nous soutiennent et qui nous aident. Développer son réseau. Et pourquoi pas faire appel à un coach ?
Contact:  
coachin at nondier.fr
Site web: ici


Leave a Reply