Témoignages — 24 April 2012
Je m’appelle Maxime, je suis maman solo d’une petite fille de trois ans.
Je suis anglaise, londonienne plus précisément. Quand j’ai rencontré le père de ma fille, j’étais jeune, rebelle et surtout très amoureuse. A 18 ans, je croyais tout savoir. Par amour, j’ai arrêté mes études et je suis partie m’installer en France, à Paris. Malgré un papa français, je parlais mal la langue. J’ai commencé à prendre des cours et j’ai eu ma fille, Alix. Tout était beau, tout était rose dans mon couple jusqu’à ce que l’homme que j’aimais perde sa grand-mère alors que j’étais enceinte de six mois. Je crois que cet événement l’a beaucoup bousculé et il a commencé à mettre des distances entre nous, il ne voulait plus venir avec moi à Londres voir ma famille, manquait de patience avec moi (et après avec notre fille), ne voulait plus faire l’amour …
Il n’a jamais voulu m’épouser d’ailleurs, contrairement aux promesses qu’il m’avait faites pendant ma grossesse. Et pour moi, c’était important que je porte le même nom que ma fille. 
Un an a passé et il était de moins en moins présent auprès de nous, il découchait. J’avais très peur de le quitter, lui, mon premier amour. J’ai essayé de recoller les morceaux pendant tout ce temps. Mais dans un couple, pour que ça fonctionne il faut être deux.  Et ce qui devait arriver arriva ! Il m’a quittée alors que notre fille avait 13 mois. 
il m’a quittée sans ménagements, me laissant trois semaines pour me retourner. Un ami commun nous a hébergées Alix et moi au départ. Cet homme et moi avons étés un peu amants, grâce à lui j’ai repris confiance en moi et sur mes capacités de séduire et d’être respectée, même s’il n’y avait rien de sérieux entre nous, c’était trop tôt pour moi. Puis j’ai décroché un emploi dans un call center, grâce au fait que l’anglais est ma langue maternelle et j’ai pu louer un petit appartement en proche banlieue.
Le jour de notre départ de chez cet homme, je lui ai dit qu’un jour je ferais quelque chose pour lui. J’ai pu le faire il y a trois semaines en le mettant en contact avec quelqu’un qui est devenu son employeur, alors qu’il venait de se retrouver au chômage.
Je suis restée six mois comme ça à travailler beaucoup, pour vivre finalement assez chichement, sans pouvoir dépenser pour mes loisirs ou pour me faire plaisir. De plus, je n’ai pas osé dire à ma famille que mon ex m’avait quittée. Je voulais m’en sortir seule, sans l’aide de personne et éviter l’humiliation de raconter que mon couple était parti à l’eau. J’ai donc du beaucoup mentir. J’ai passé Noël seule pour éviter de devoir aller chez ma famille sans le père de ma fille et donc de devoir répondre aux questions.
J’ai fini par leur dire la vérité et depuis je me sent mieux. Je vis ma vie de femme libre en toute liberté, professionnellement ce n’est toujours pas le Pérou mais j’ai repris mes études et j’ai l’espoir de pouvoir ainsi accéder à des études d’infirmières, qui sont en partie payées par des hôpitaux, si on prend l’engagement  de travailler plus tard pour l’hôpital en question. Ma fille vas maintenant à l’école, ça simplifie énormément les choses au niveau de la garde.
 
Il ne me manque à présent plus qu’a rencontrer le Prince Charmant !
 
Venez-vous aussi partager vos experiences de mères célibataires avec d’autres mamans solos sur nos forums !
 

Share

About Author

Mere-Celibataire.fr

(1) Reader Comment

  1. je vous admire et je vous souhaite bon courage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>